Archives pour la catégorie Recettes

Gratin de pâtisson

– 2 pâtissons moyens
– 1 verre de lait
– 50 g  de beurre
– 3 œufs
– 70 g de gruyère râpé ou de parmesan + 30 g pour faire gratiner
– 1 petite cuillère à café de gingembre
– 1 cuillère à café de sucre
– 1 cuillère à soupe de ciboulette

 
Epluchez les pâtissons, lavez-les, coupez-les en petits dés.

Faites-les cuire 20 minutes dans 2 verres d’eau salée bouillante et un peu de basilic (ou à la vapeur 8 minutes avec 20 cl d’eau salée).

Egouttez bien, le pâtisson rend beaucoup d’eau.

Dans une terrine, battez les jaunes d’œufs avec le lait; ajoutez le gruyère râpé, les épices, le sucre. Battez les blancs en neige, insérer délicatement.

Passez votre pâtisson au mixer. Mélangez-le au contenu de la terrine.

Ajoutez le beurre en petits morceaux.

Beurrez un plat qui va au four. Versez-y la préparation.

Saupoudrez des 30 grammes de gruyère râpé que vous avez réservés,

quelques noisettes de beurre, éventuellement un peu de sel.

Faites dorer au four.

 

 

Navets à l’orientale

  • 8 navets moyens
  • 3 oignons moyens
  • Huile d’olive
  • 1 bouillon cube de volaille dégraissée
  • Cumin en poudre
  • Curry en poudre
  • 100 g d’amandes effilées
  • Une poignée de raisins secs
  • 2 cuillères à soupe rases de Maïzena

 

 

Eplucher les navets et les couper en quartier.

Eplucher les oignons et les émincer.

Faire chauffer 1 litre d’eau avec le bouillon cube et mettre de côté.

 

Mettre un filet d’huile d’olive dans une sauteuse et y faire revenir les oignons jusqu’à suintement. Quand ils sont translucides, verser 4 à 5 cuillères à soupe de bouillon et ajouter les navets. Couvrir et laisser mijoter 5 minutes.

 

Saupoudrer ensuite avec le cumin et le curry en poudre.

Ajouter encore 3 à 4 cuillères à soupe de bouillon et mélanger le tout.

Laisser imprégner 1 ou 2 minutes.

 

Ajouter les raisins secs, le bouillon restant.

Laisser mijoter à feu très doux pendant 40 minutes.

10 minutes avant la fin de la cuisson, délayer la Maïzena avec très peu d’eau et verser dans la sauteuse.

Mélanger bien pour que ça ne fasse pas de grumeaux.

Parsemer le tout avec les amandes effilées et finir de mijoter.

 

 

Salade de betteraves rouges crues

– 1 betterave crue
– 1 bouquet de persil
– 2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne
– 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
– 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 1 pincée de sel

 

Epluchez la betterave puis râpez-la dans un saladier.

 

Mélangez les divers ingrédients pour obtenir une vinaigrette un peu épaisse.

 

Mélangez cette préparation aux betteraves râpées et parsemez de persil.

 

C’est un régal accompagné de tranches de pain grillé.

 

 

Pommes au four et au miel

– 6 pommes reinettes
– 6 cuillères à soupe de miel

– du beurre

 

 

Préchauffez votre four à 260°.

 

Evidez les pommes reinette, ôtez le pédoncule et les pépins.

 

Beurrez un plat allant au four et disposez les pommes.

 

Versez 1 cuillère à soupe de miel dans le cœur de chaque pomme.

 

Versez un verre d’eau dans le fond du plat.

 

Mettre à cuire 20 à 30 minutes au four.

 

 

PAIN COMPLET

1400 g de farine complète

levure de boulanger ou levain

2 cuillères de sel

2 cuillères de miel

¾ de litre d’eau

 

 

 

Mélanger la levure, le sel et le miel dans l’eau tiède.

 

Creuser un puits dans la farine et verser ce mélange en malaxant.

 

Couvrir et laisser reposer 12 heures.

 

Pétrir et former les pains.

 

Fariner la plaque de cuisson et placer les pains.

 

Laisser gonfler quelques temps.

 

Strier puis dorer les pains avec un jaune d’œuf (ou du lait).

 

Enfourner dans un four chaud et cuire 40 minutes.

 

Œufs brouillés aux épinards, oseille et bourrache

  • 150 g de feuilles de bourrache
  • 150 g de feuilles d’épinards
  • 150 g de feuilles d’oseille
  • 2 brins de sarriette
  • 1 gousse d’ail
  • 1 oignon jaune
  • 1 cuiller à soupe d’huile de tournesol
  • 2 pincées de sel, poivre, muscade, curry
  • 16 fleurs de bourrache

Prendre des feuilles d’épinard jeune, (ou de la tétragone), d’oseille et de bourrache. Bien les laver et les essorer.  On peut les couper en fines lanières. Ajouter l’ail pressé, l’oignon et la sarriette hachés. Ajouter le sel, et à votre goût de la muscade, du curry, du poivre …

Préparer 2  casseroles. Dans la plus grande, mettre l’eau à chauffer, et la maintenir sur le feu.

Dans la poêle, faire chauffer l’huile à feu vif, et dès qu’elle commence à frémir, verser la préparation. Dès qu’on voit que les légumes commencent à flétrir, casser les œufs dans la petite casserole, commencer à les battre en les mettant au bain-marie, et introduire au fur et à mesure la préparation. Quand le tout commence à se solidifier, disposer sur les assiettes, avec des fleurs de bourrache pour agrémenter.

Si le goût de la fleur ne vous convient pas, vous pouvez mettre un soupçon de crème fraîche et du fromage, comme du roquefort, du parmesan et même du comté râpé finement.

 

La bourrache : sa fleur bleue étoilée est une invitation à passer à table, et son goût d’huître nous fait parcourir un voyage intérieur.

Sa feuille, quelque peu duveteuse peut être cuite comme les épinards ou l’oseille, ou être mangée en salade quand elle est jeune.

 

 

Gratin de topinambours

– 1 kg de topinambours
– 30 cl de crème liquide ou de crème fraîche
– 4 cuillères à soupe de parmesan râpé
– 3 cuillères à soupe de chapelure  
– 2 cuillères à soupe de thym
– le jus d’un citron
– selpoivre
– un peu d’huile d’olive

Eplucher et couper en rondelles d’environ 5 mm les topinambours.

Les garder dans de l’eau froide. 

Préchauffer le four à 220 degrés. 

Bien mélanger dans une grande terrine la crème, le jus de citron, 3 cuillères à soupe de parmesan, 2 cuillères de chapelure, 1 cuillère de thym

Egoutter les topinambours et bien mélanger à la préparation. 

Verser le tout dans un plat allant au four d’environ 4-5 cm de profondeur. 

Mélanger le reste du parmesan, de la chapelure et du thym, ajouter du sel et du poivre selon le goût, et en saupoudrer le plat. Verser sur le tout quelques gouttes d’huile d’olive. 

Cuire au four pas plus de 30 mn, les topinambours doivent rester croquants. 

On peut mettre au grill les dernières minutes pour faire gratiner.

 

 

Gelée et pâte de coings

Bien laver les coings, les couper en morceaux, réserver les trognons et pépins

dans une mousseline (ils contiennent la pectine utile pour la gélification).

 

Dans un fait-tout mettre les morceaux de coings , la mousseline et recouvrir

d’eau puis cuire à découvert environ 30 mn.

 

Verser la compotée dans un égouttoir et bien presser la pulpe . Le jus servira

pour la gelée et la pulpe pour la pâte de fruit.

 

Gelée:

Prendre le jus , y ajouter le sucre (environ 400 g de sucre à confiture pour

500 g de jus) et porter à ébullition pendant 20 à 30 mn. Puis verser dans

les pots à confitures et les fermer immédiatement.

 

Pâte de coings:

Prendre la pulpe et la passer au moulin à légumes au-dessus d’un haut fait-tout (vous comprendrez plus loin pourquoi) . On obtient une bouillie épaisse ; y ajouter le sucre (500 g de sucre pour 500 g de pulpe) et faire cuire pendant 30 mn à découvert en remuant en permanence. Cette préparation ressemble à une surface volcanique en ébullition, elle éclabousse ; attention aux projections brûlantes.

 

Une fois cuite, étaler la pâte sur du papier sulfurisé sur une épaisseur de 2 cm environ ; la laisser refroidir et sécher à l’air libre pendant 10 jours. Saupoudrer alors de sucre cristallisé et laisser de nouveau sécher durant 10 jours.

On peut alors la couper en morceaux, retourner les morceaux et les saupoudrer

à nouveau de sucre cristallisé.

 

Répéter éventuellement  cette opération jusqu’à obtention d’une surface cristallisée. Plus la pâte sèche, meilleure elle sera.

 

Les pâtes de coings se conservent bien dans une boîte en fer, disposées par étage sur du papier sulfurisé.

 

Galettes de flocons d’avoine

– un grand bol de flocons d’avoines

– 2 verres de lait

– 1 œuf

– 2 gros oignons

-graisse végétale

– sel, poivre

– herbes aromatiques

 

Dans une jatte, verser 2 verres de lait tiède sur les flocons et laisser gonfler.

Eplucher et couper finement les 2 oignons, puis les faire dorer dans une poêle avec de la graisse végétale.

Incorporer les oignons dans les céréales, ajouter l’œuf, les herbes aromatiques, saler et poivrer légèrement.

Bien mélanger le tout en une pâte épaisse.

Faire fondre un peu de graisse végétale dans une poêle non-adhésive, former une ou deux galettes d’un petit centimètre d’épaisseur, et saisir à feu vif. Puis réduire pour continuer la cuisson, retourner avec une spatule et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que les galettes soient bien dorées.
Servir chaud ou froid, avec des légumes ou une salade.