A partir de l’huile bio de Palestine, pourquoi ne pas fabriquer son savon ?

Voici un article décrivant les étapes de fabrication de savon par saponification à froid.

Le savon est fabriqué à partir de corps gras (d’origine animale ou végétale) et d’un produit alcalin (basique en d’autre terme, à l’opposé d’acide) comme les cristaux NaOH (hydoxyde de sodium), ou présent dans les cendres de bois (hydroxyde de potassium) ou dans la plante Soude commune (Salsola Soda, qui ressemble à la salicorne) qui contient du carbonate de sodium (plante qui a donné le nom de la soude).

Il existe deux techniques : la saponification à chaud (entre 80 et 100 °C) et à froid (entre 35 et 50°C). La première permet l’obtention d’un savon rapidement utilisable (la réaction chimique est terminée à la fin de la préparation), la seconde permet d’utiliser un savon dont les propriétés des huiles sont peut-être mieux conservées car elles n’ont pas été portées à haute température, la réaction de transformation en savon est plus longue et le savon va contenir de la glycérine. C’est donc cette dernière technique que je vous décline. Elle est nommée SAF ( Saponification A Froid).

Le matériel : des récipients pour mesurer les quantités d’huile et de soude, des récipients pour mélanger les produits, un mixeur, un thermomètre et un moule pour le savon.

Pour ma part, je rajoute un cristallisoir pour refroidir la solution de soude, des béchers, un ballon rodé, un moule , un thermomètre, un agitateur, un mixeur et une spatule.

Les quantités : pour cela , pas de hasard, ni à la louche mais l’utilisation du site internet de SOAPCalc . Pour cet exemple, j’ai utilisé de l’huile d’olive, du beurre de coco, du beurre de coprah , l’huile de ricin et de l’huile d’avocat. Le tout Bio.

300 g d’huile d’olive, 102 g d’huile de Coco , 102 g de Coprah, 42 g d’huile de ricin, 54 g d’huile d’avocat, 192 g d’eau et 86,92 g de pastilles de soude.

Les caractéristiques du savon sont dans les bornes admissibles pour ne pas obtenir un savon trop mou (qui va devenir gluant au contact de l’eau), qui nettoie, qui ne disparait pas au bout de trois utilisations et qui mousse. Le plus important , c’est le surgraissage. Il faut en effet plus d’huile que de soude. J’utilise 9% de surgraissage et cela correspond à 9% *600 =54 g . Ce sera l’huile d’avocat que je mettrai à la trace pour limiter son interaction avec la soude.

1- En premier, on prépare les huiles

On fond les beurres et on réchauffe le mélange des huiles à 41°C.

2 – On prépare la soude (on peut utiliser de la lessive de soude, toute prêtre dans les magasins de bricolage ou les quincailleries) . Je prépare ma solution de soude qui me permet de maîtriser la quantité d’eau qui sera utilisée contrairement à la lessive de soude.

On refroidit la solution de soude qui atteint 80/90°C lors de sa préparation.

3 – Je mets les deux composants à 41 °C, cela évite une “transparence” au centre du savon provoqué par une température non homogène.

Mon mélange d’huiles et ma solution de soude

4 – On mélange avec le mixeur pour obtenir une mayonnaise.

Le moment où lorsqu’on retire le plongeur et l’on constate que les retombées du mélange ne s’enfoncent plus dans le récipient est appelé : la trace.

La trace, moment où le mélange commence à ressembler à une mayonnaise.

5 – On ajoute à la trace , le supplément d’huile, qui réagira peu avec la soude, et donc la peau bénéficiera des propriétés de cette huile. On peut y ajouter des colorants, des fragrances, des argiles, du lait, du miel, des épices (pour colorer), des exfoliants (marc de café), …

6 – On procède au moulage.

On filme pour éviter la décoloration du savon (effet cendre) provoquer par le contact de l’air.

7 – On démoule et découpe 36h à 48h après

8 – Stockage pour la partie appelée la cure. En effet la saponification est une réaction lente à température ambiante. C’est pourquoi, il faut attendre que la réaction soit totale (pour qu’il n’y a plus de soude présente dans le savon) au moins 4 semaines. On peut attendre jusqu’à 6 mois pour rendre le savon plus dur (évaporation de l’eau).

Ces savons sont au séchage. Je ne pourrais les utiliser qu’à partir de juin. Au fond, des savons huile Argan / Argile …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.