Film : Les mandarines et les olives ne tombent pas du ciel

Quel est le coût humain de nos choix agricoles et alimentaires sur les paysans des pays du Sud ? »

SÉANCE UNIQUE MERCREDI 13 MARS à 20h30 à UTOPIA Saint-Ouen

présentée par les Amis de la Confédération paysanne suivie d’une rencontre avec la réalisatrice Silvia PÉREZ-VITORIA et Michel BESSON cofondateur de la coopérative D’ANDINES.

Avec le soutien d’Attac Cergy

Du 13/03/13 au 13/03/13

Alors que, au moment où on on écrit ces lignes, se déclenche à travers les médias une vive polémique sur les dérives d’une agro-industrie que chacun fait semblant de découvrir au détour de l’apparition de viande de cheval dans des lasagnes au bœuf, voilà un film qui arrive à point nommé. Non content de pointer du doigt la catastrophe environnementale et de santé publique que génère l’industrie agro-alimentaire, il s’intéresse aux dommages sociaux collatéraux, notamment pour les populations originaires du Sud. Quel est le coût non seulement écologique mais aussi humain de notre volonté effrénée de manger tout en toute saison au moindre coût ?

Tout commence en Calabre, à Rosarno, en janvier 2010. Chaque année, près de 4000 travailleurs africains saisonniers viennent assurer la cueillette des agrumes. Ce jour-là, poussés à bout par des conditions de travail, de rémunération et d’hébergement lamentables, ces damnés de la terre manifestent dans les rues de la ville, manifestation durement réprimée par la police de Berlusconi. Des violences s’ensuivent auxquelles succède le lendemain une véritable chasse au migrants organisée par une partie de la population. Terrifiant !
Un an plus tard, la Confédération Paysanne et Via Campesina envoient une délégation sur les lieux pour aller à la rencontre des protagonistes : une délégation internationale composée de Roumains, de Polonais, d’Espagnols, d’Italiens et de Français. Et la caméra parfois hésitante mais indispensable de Silvia Pérez-Vitoria est là.

LES INVITÉS ET PARTENAIRES :

Silvia Pérez-Vitoria est socio-économiste et réalisatrice de films documentaires. Elle travaille sur les questions paysannes et plus particulièrement sur les mouvements paysans et l’agroécologie. Auteur de : Les Paysans sont de retour, (Actes Sud, 2005) ; La Riposte des paysans (Actes Sud, 2010) ; co-auteur de La bio entre business et projet de société (Agone, 2012) .

Michel BESSON est cofondateur d’Andines, coopérative ayant une démarche d’économie équitable depuis 25 ans, respectueuse de l’être humain et de la nature. Il est aussi co-auteur de La bio, entre business et projet de société.

Les Amis de la Confédération paysanne soutiennent le syndicat qui lutte pour une agriculture durable et la défense de ses travailleurs. En 1993, la Confédération paysanne a apporté sa pierre fondatrice à la création de Via Campesina, internationale syndicale, car les dysfonctionnements environnementaux, sanitaires, économiques et sociaux sont planétaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *