8ème Semaine pour les alternatives aux pesticides du 20 au 30 mars 2013


Alors que se profile la 8eme édition de la semaine pour les Alternatives aux Pesticides (ou « Semaine sans pesticides ») du 20 au 30 mars, les raisons ne manquent pas, hélas, de poursuivre et d’étendre notre mobilisation.

L’utilisation des pesticides a-t-elle diminué en France ces dernières années ?

NON. Elle a augmenté de 2.6%  depuis la tenue du « Grenelle de l’environnement » en 2008. D’ailleurs, le chiffre d’affaires des industries productrices de pesticides en France ne cesse d’augmenter (1.8 milliards en 2010, 1.9 en 2011 et en 2012, la barre des 2 milliards devrait être franchie).  La France reste le champion européen de la consommation de pesticides.

Les moyens sont-ils réellement mis en œuvre pour que l’objectif de réduction de 50% des pesticides soit atteint d’ici 2018 ?

NON. Le plan Ecophyto 2018 tourne clairement au fiasco. Non seulement la consommation de pesticides ne diminue pas en France, mais en plus cet objectif n’a pas été réaffirmé lors de la « Conférence environnementale » organisée par le gouvernement Ayrault en septembre 2012.

Les impacts des pesticides sur la santé sont-ils suffisamment évalués, reconnus et combattus ?

NON. Alors que les preuves scientifiques de la nocivité des pesticides s’accumulent, le système d’évaluation et d’autorisation n’a toujours pas été réformé pour une meilleure protection des populations. Malgré plusieurs études pointant les dangers du Round Up, ce dernier reste le pesticide le plus utilisé au monde ; triste symbole…

Et les alternatives ?

Alors que l’objectif du Grenelle de l’Environnement était d’atteindre 6% de la surface agricole en bio d’ici 2012, dans les faits, elle atteint laborieusement 3.9%. La France se classe au 19ème rang européen en 2010, loin derrière l’Autriche (19.7%) ou l’Italie (8.7%).
Les indicateurs décrivent toujours une France malade de ses pesticides qui ne parvient pas accomplir un divorce indispensable d’avec le lobby agrochimique : 96% des cours d’eau et plus de 50% des nappes phréatiques françaises sont polluées, plus de 50% des fruits et légumes (non bio) contiennent des résidus de pesticides, l’épandage aérien fait toujours l’objet de dérogations inadmissibles ….
Si, comme nous, vous n’acceptez pas cette situation, mobilisez-vous ! La Semaine pour les alternatives aux pesticides 2013 est l’occasion d’organiser ensemble des manifestations convergentes partout en France et dans le monde pour que notre message ait plus d’écho: l’âge des pesticides est révolu, passons aux alternatives !
Pour participer, pas besoin de gros moyens, d’une longue expérience ou de nombreux soutiens… Tous les évènements comptent ! Marches symboliques, projections de films, conférences, formations, ateliers… toutes les idées sont bonnes pour montrer que l’on peut et que l’on doit se passer des pesticides ! En 2012, 750 évènements ont été organisés en France et dans 20 autres pays.
L’association Générations Futures assure la coordination de l’évènement, en partenariat avec de nombreuses organisations. Pour toute question, vous pouvez nous contacter : contact@semaine-sans-pesticides.fr ou 09 70 40 88 10. Nous tâcherons de fournir aux organisateurs un maximum d’outils..
Vous trouverez d’ores et déjà sur le site www.semaine-sans-pesticides.com, de nombreuses informations : le bilan de l’édition 2012 avec des photos, le programme 2012, un dossier de presse, une boîte à idées… Ce site sera très prochainement remis à jour avec de nouveaux outils et informations.
Nous vous tiendrons régulièrement informés de la préparation de l’évènement et des nouveaux outils mis en place.
A bientôt
Soutenez la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides en faisant un don ou en adhérant à Générations Futures, association coordinatrice de l’évènement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *