200km à la ronde, une expérience locavore à suivre sur France 5

Savez-vous combien de kilomètre parcourt en moyenne un pot de yaourt pour arriver dans notre assiette ? 9000 km !

9000 km, c’est ni plus ni moins que la distance entre Paris et Séoul. Et pour chaque yaourt s’il vous plait !

C’est partant de ce constat qu’est né le mouvement locavore. Qu’est ce qu’être locavore ? C’est consommer exclusivement des aliments qui viennent de 200 km autour de chez soi pour réduire son empreinte carbone et encourager les petits producteurs. Une démarche qui réclame bon sens et débrouillardise.

Avec 200km à la ronde, la nouvelle série documentaire de France 5 en 6 épisodes (diffusion à partir du 7 juin), la chaine de la connaissance qui s’engage depuis 17 ans sur tous les sujets en matière d’écologie et de développement durable, fait vivre une expérience locavore à 5 familles françaises. Pendant trente jours, elles ne consommeront plus que des aliments provenant de 200 kilomètres autour de chez elles. Elles vont devenir des locavores, préparant leurs repas quotidiens sans utiliser de produits importés. Les cinq familles vont-elles réussir à changer leurs habitudes alimentaires ? Prendront-elles conscience de la richesse de leur région ? Vont-elles saisir cette opportunité pour  changer leur mode de consommation ? Églantine Eméyé les accompagne dans cette aventure alimentaire et  environnementale qui se déroule dans la région Midi-Pyrénées.

Au-delà du défi alimentaire, 200 km à la ronde propose – de façon ludique – de :

  • se reconnecter avec les saisons, goûter de nouvelles saveurs,
  • redécouvrir sa région,
  • soutenir les petites exploitations,
  • investir dans l’économie locale,
  • recréer du lien social voire familial
  • avoir une alimentation saine.

Le propos n’est pas de donner des leçons de bien vivre aux familles et aux téléspectateurs, mais de leur donner tous les moyens et astuces pour s’alimenter localement. Et de découvrir que – si, de prime abord, cette expérience semble difficile – elle est à la portée de tous.

Diffusé le 7 juin, le premier épisode de 200km à la ronde clôt la semaine contre le gaspillage alimentaire dans laquelle s’engage pleinement France 5 avec une série de programmes dédiés :

  • Dimanche 3 juin : La scandale du gaspillage alimentaire – Documentaire de 52 min
  • Dimanche 3 juin : C’est notre affaire – Magazine de 30 min
  • Jeudi 7 juin : 200km à la ronde – Série documentaire (6 x 52 min) , 1er épisode
  • Jeudi 7 juin : Nos poubelles passent à table – Documentaire de 52 min

Pour suivre toute l’actualité de 200km à la ronde dans les flux, un seul Hashtag : #200km

Une réflexion au sujet de « 200km à la ronde, une expérience locavore à suivre sur France 5 »

  1. Une excellente initiative que celle qui consiste à faire prendre conscience du nombre de kilomètres parcourus par nos aliments pour arriver dans notre assiette.
    Mais quelques GROS bémols :
    1. Les kilomètres n’ont pas le même “poids” selon qu’il s’agit de transporter des oignons, de l’ail, des céréales, des pommes de terre ou bien du poivre ou des épices!
    2. Il ne suffit pas du tout de lire la liste des ingrédients sur l’étiquette (et d’imaginer leur provenance). Comment sont élaborés ces ingrédients? Les stabilisants, épaississants et autres additifs contiennent probablement des produits plus “lourds” en kilomètres que le poivre ou le sel ! Quant à la viande, l’immense majorité des animaux ne sont pas nourris d’herbe et de céréales de la ferme d’à côté mais de céréales venant du Brésil et des États-Unis, entre autres.
    3. Plus grave : s’agit-il s’encourager ou de… faire fuir? Mettre les gens à la tisane le matin à la place de leur café est TOTALEMENT CONTRE-PRODUCTIF. Trop c’est trop ! Il conviendrait de faire le tri entre les produits facilement disponibles dans un rayon de 200km et les produits irremplaçables sans modifier du tout au tout nos habitudes alimentaires. Lorsque les transports longue distance de denrées alimentaires ne concerneront plus que le café, le thé voire le cacao, un immense progrès aura été fait.
    Très cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *